Logo Man and Machine France

SPIE Batignolles Nord

La réflexion sur la mise en place d’une démarche BIM (Building Information Model ou Modélisation des données du bâtiment) au sein du groupe Spie Batignolles a commencé à Marquette-Lez-Lille (59), siège de Spie Batignolles nord. Man and Machine a accompagné la société tout au long du déploiement de la démarche, de la phase d’audit à la formation des équipes en passant par l’accompagnement au changement.

La transition numérique en marche chez Spie Batignolles nord

Créé en 1968 suite à la fusion de la Société de construction des Batignolles et de la société parisienne pour l’industrie électrique (SPIE), le Groupe est indépendant depuis 2003. Spie batignolles aujourd’hui en quelques chiffres :

• 136 implantations en France et 8 à l’étranger ;
• Chiffre d’affaires de 1,8 milliards d’euros ;
• 6755 collaborateurs ;
• Cinq domaines d’expertise : Construction ; Génie Civil et Fondations ; Energie ; Travaux Publics, Immobilier et Concessions.

Spie batignolles nord est une filiale du groupe qui réalise, quant à elle, 166 millions d’euros de chiffre d’affaires et qui compte 600 collaborateurs. Elle maîtrise tous les métiers de la construction, de la conception à la réalisation complète d’ouvrages et de bâtiments : bureaux, hôpitaux, EHPAD, logement, Génie Civil, environnement, travaux maritimes, nucléaire, aménagement intérieur, réhabilitation et ouvrages d’art. Elle intègre une Direction Technique aux compétences multiples qui vont du bureau des méthodes, au pôle management de projet, en passant par l’étude des structures, des fluides et de la performance énergétique.

La génèse du projet BIM

Pour travailler sur le sujet, un groupe de travail, piloté par Céline Bricogne, a été formé, comprenant notamment le Chef du service Méthodes ; le Directeur de Projets et le Directeur Technique. Plusieurs axes de travail autour de la démarche BIM ont été définis, en parallèle desquels un projet pilote a été mené : RIVEO 3, immeuble de bureaux, 3ème tranche d’un parc tertiaire à Marquette-lès-Lille. Les principaux axes de réflexion : Au moment du lancement du projet pilote, plusieurs axes de réflexion sont mis en exergue :

• L’état des lieux et le positionnement ;
• Le niveau d’implication de la filiale ;
• Les services impactés et les répercussions sur les différents métiers, ainsi que sur les technologies existantes ;
• Les process et processus mis en place ;
• Le choix des solutions ;
• L’adhésion générale au BIM en interne ;
• L’adhésion des partenaires externes
• Le délai, budget et ressources

Nous sommes en 2014, les bases sont en place, le périmètre des métiers concernés s’élargira au fur et à mesure de l’avancement de la démarche.
La tâche mérite d’être assistée par un spécialiste du secteur. Après une étude de marché, Spie batignolles nord choisit Man And Machine pour l’accompagner tout au long du déroulement de son projet pilote.

Première étape : l’audit

Indispensable pour faire une synthèse de l’existant, que ce soit en termes de process, processus ou technologies. Mais aussi, pour faire une projection des besoins de Spie Batignolles nord, pour prendre en compte les attentes de chaque métier et leur niveau de connaissance de la maquette numérique et, donc pour formaliser la démarche BIM à mettre en place.

« Cela semble simple sur le papier, mais il a fallu que Man And Machine s’immerge dans la société pour comprendre notre organisation, nos métiers, nos méthodes de travail, notre Système d’Information, » précise-t-elle encore. « Il fallait tester nos interfaces logicielles, vérifier notre infrastructure réseau, mettre en évidence les potentiels, les freins, les contraintes, etc. Tenir compte du facteur humain, qui est primordial pour une telle évolution. » Un travail en partenariat qui va durer quelques mois et qui débouche sur le choix de Revit d’Autodesk, comme logiciel de modélisation et sur la stratégie de déploiement.

Deuxième étape : la formation et l’accompagnement au changement

L’équipe de Man And Machine forme, dans un premier temps, un projeteur méthodes. Une formation complète qui lui permettra de créer des modèles et de les tester. Une formation spécifique par métier sera ensuite mise en place.

L’accompagnement au changement a été une étape des plus importantes dans la démarche BIM de Spie batignolles nord. « Nous avons un atout d’importance, nous travaillons déjà en mode projet. Le collaboratif est une méthode de travail acquise par tous les services, nous n’avons donc pas eu à faire de remise à plat en profondeur de nos processus,» affirme Céline Bricogne. Par contre, il a fallu faire un état des lieux des process et processus qui a mis en évidence des redondances, notamment dans les phases « métré » et « modélisation ». Aujourd’hui, avec la maquette numérique, la modélisation d’un projet de construction est faite une seule fois et sert de base à tous les services, qui peuvent la modifier, l’optimiser, l’adapter, pour que tous les intervenants aient une conception toujours à jour et fiable. Quant aux métrés, Spie batignolles nord a créé des tables de nomenclature centralisées, qui est à la disposition de tous. « Nos ingénieurs se consacrent ainsi totalement à leur métier, à leur expertise, à leur valeur ajoutée, » souligne notre coordonnatrice. « Une bonne façon de libérer la créativité et l’innovation. »

Les premiers résultats...

Le fait d’avoir basé cette étude autour du BIM sur un projet réel, RIVEO 3, a permis de mettre en exergue des résultats concrets, qui ont pu être présentés à la Direction Générale. Les objectif sont clairs : mieux concevoir, mieux construire, mieux exploiter les ouvrages. Ont-ils été atteints ?

Validons en quelques points, les bénéfices mis en évidence par ce projet pilote qui ont su convaincre la Direction Générale de Spie batignolles nord :

• Etre prêt pour la transition numérique ;
• Pouvoir gérer des projets de plus en plus complexes (normes plus nombreuses, délais de plus en plus courts, nombre d’intervenants en augmentation, budgets de plus en plus restreints, etc.) ;
• Optimiser les projets, que ce soit en termes de prix ou d’intelligence de la construction. Multiplier les simulations et les tests pour trouver des solutions innovantes ;
• Améliorer la communication avec ses partenaires métiers ou non, et ses clients via une maquette 3D facile à comprendre par tout le monde, technicien ou non ;
• Gain de productivité en augmentant la fluidité des échanges et leur sécurité.

Le déploiement du BIM

Aujourd’hui, toujours en partenariat avec Man And Machine, Spie batignolles nord déploie le BIM, qui sera le passage obligé pour tous les projets à venir.

Laissons le mot de la fin à Céline Bricogne, qui a été le pilote du groupe de travail et l’interlocutrice privilégiée de l’équipe projet de Man And Machine.
« Plus qu’une gestion centralisée des informations, plus qu’une visualisation 3D de nos conceptions, plus qu’une gestion de projet globale, le BIM est un mode de penser « ensemble » : comprendre les contraintes de chacun et savoir les anticiper pour être collectivement plus performant et pour créer davantage de valeur. Nous sommes tous concernés et l’appropriation de la maquette numérique, de fait, a été rapide. Ce qui me semble important, avec l’expérience des 12 derniers mois, c’est de prendre en compte les avantages du BIM et de mettre en place les process et processus adéquats. La technologie n’est qu’un moyen de réussir ce challenge, elle n’est jamais un frein. Ce qui n’est pas BIM compatible aujourd’hui, le sera demain !
Le partenariat avec Man And Machine a été indispensable, voire déterminant pour le succès de notre projet pilote et le sera, incontestablement, pour le déploiement du BIM. »

Le meilleur est à construire… Telle est la devise de Spie batignolles, qui s’applique, on ne peut mieux, au déploiement du BIM au sein de sa filiale Nord.